Members of the Combined Joint Task Force-Operation Inherent Resolve (CJTF-OIR) meet with ambassadors of the coaltion's nations at Union 3, Iraq, June 4 2019. The ambassadors met with the CJTF Commanding General and the key staff of CJTF responsible for the conduct of military operations in Iraq and Syria to discuss topics of interest such as continuing to support ISF partners as these increasingly capable forces lead the way in pursuit of the lasting defeat of Daesh. (U.S Army Photo by Spc. Adrian Pacheco)
Ambassadors of different nations are greeted by members of the Combined Joint Task Force- Operation Inherent Resolve (CJTF-OIR) on Ambassador's Day on Union 3, Iraq, June 4, 2019. Key members of CJTF-OIR arranged the day in order to talk to ambassador's of the coalition's nations on the progress of the partnership established by CJTF-OIR and the population of Iraq. The Coalition continually reviews its force levels in Iraq in order to achieve the job that has been requested of us by the Government of Iraq. (Portions of this image have been blurred to protect operational security) (U.S Army Photo by Spc. Adrian Pacheco)
A New Zealand soldier with Task Group Taji 8 instructs tactical field care techniques, on Camp Taji, Iraq, May 6, 2019. Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve focuses on providing training, support, and equipment to enhance the professionalism, technical expertise and equipment capabilities of Iraqi Security Forces. This will enable the ISF to counter future external and internal threats independently and establish permanent security across the country. (Portions of this photo have been blurred to protect operational security).
Australian Army lance corporal Brodie Bush from Task Group Taji 8, instructs an Iraqi soldier in the use of combat pressure gauze, on Camp Taji, Iraq, May 6, 2019. Combat Life Saver training builds soldier’s confidence in providing lifesaving measures in potentially hostile situations. Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve focuses on providing training, support, and equipment to enhance the professionalism, technical expertise and equipment capabilities of Iraqi Security Forces. This will enable the ISF to counter future external and internal threats independently and establish permanent security across the country. (Portions of this photo have been blurred to protect operational security).
A New Zealand soldier with the Task Group Taji 8 gives instruction on movement to execute tactical field care techniques, on Camp Taji, Iraq May 6, 2019. Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve focuses on providing training, support, and equipment to enhance the professionalism, technical expertise and equipment capabilities of Iraqi Security Forces. This will enable the ISF to counter future external and internal threats independently and establish permanent security across the country.
A New Zealand soldier with Task Group Taji 8, explains tactical field care techniques, on Camp Taji, Iraq, May 6, 2019. Combat Life Saver training builds soldier’s confidence in providing efficient lifesaving measures in potentially hostile situations. Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve focuses on providing training, support, and equipment to enhance the professionalism, technical expertise and equipment capabilities of Iraqi Security Forces. This will enable the ISF to counter future external and internal threats independently and establish permanent security across the country. (Portions of this photo have been blurred to protect operational security).
U.S. Army Cameron Buehler with Charlie Troop, 1-32nd Cavalry, 1st Brigade, demonstrates how to use combat gauze, on Camp Taji, Iraq, May 6, 2019. Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve focuses on providing training, support, and equipment to enhance the professionalism, technical expertise and equipment capabilities of Iraqi Security Forces. This will enable the ISF to counter future external and internal threats independently and establish permanent security across the country. (Portions of this photo have been blurred to protect operational security).
Iraqi instructors from the 2nd Non-Commission Officer School of Infantry train Iraqi army soldiers on the proper way to strip and assemble the M240B machine gun and the M249 light machine gun at Camp Taji, Iraq, Mar. 19, 2019. The soldiers are under the supervision of Australian army trainers from Task Group Taji 8, which is a combined Australian-New Zealand Task Group that provides the Iraqi Security Forces with training to enable the stabilization of areas cleared of Daesh. The Coalition advises and assists the Iraqi Security forces in seven key security functions: security policy, security operations, training, sustainment, intelligence, counterterrorism and aviation. The Iraqi Army School of Infantry NCO 2 recently achieved initial operating capability, meaning that the school can perform 75 percent of its operations without Coalition assistance.
An Australian soldier from Task Group Taji 8 inspects and clears an Iraqi Army (IA) soldier’s weapon before a School of Infantry NCO 2 (SINCO 2) led culminating activity at Taji Military Complex, Iraq, Jan. 20, 2019. The event was the final test for four IA battalions that have received 10 weeks’ training from the SINCO2 with oversight from Australian Army instructor assessors from Task Group Taji 8. The Coalition offers training programs include courses in areas as diverse as operational planning, counter-terrorism, logistics and sustainment, equipment maintenance, counter-IED techniques and law enforcement. The Iraqi Army School of Infantry NCO 2 recently achieved initial operating capability, meaning that the school can perform 75 percent of its operations without Coalition assistance.
An Iraqi instructor from the School of Infantry NCO2 (SINCO2) conducts an exercise with Iraqi army soldiers in which they conduct proper patrol formations, section attacks, and support by fire actions at Camp Taji, Iraq, Mar. 05, 2019. The soldiers are under the supervision of Iraqi instructors from SINCO2 with oversight from Australian army trainers from Task Group Taji 8. Task Group Taji 8 is a combined Australian-New Zealand Task Group that provides the Iraqi Security Forces with training to help stabilize areas cleared of Daesh. The Iraqi Army School of Infantry NCO 2 recently achieved initial operating capability, meaning that the school can perform 75 percent of its operations without Coalition assistance.
An Iraqi Air Force F-16 Fighting Falcon approaches the boom of a U.S. Air Force KC-135 Stratotanker during a training mission above Iraq May 26, 2019. The Coalition Aviation Advisory and Training Team in partnership with the Office of Security Cooperation-Iraq, provides training, advising and assistance in addition to building partner capacity for Iraqi Army Aviation Command, Iraqi Air Defense Command and the Iraqi Air Force.
Iraqi Air Force F-16 Fighting Falcons conduct a training mission over Iraq May 26, 2019. The Coalition Aviation Advisory and Training Team in partnership with the Office of Security Cooperation-Iraq, provides training, advising and assistance in addition to building partner capacity for Iraqi Army Aviation Command, Iraqi Air Defense Command and the Iraqi Air Force.
An Iraqi Air Force F-16 Fighting Falcon conducts training over Iraq May 26, 2019. The Coalition Aviation Advisory and Training Team in partnership with the Office of Security Cooperation-Iraq, provides training, advising and assistance in addition to building partner capacity for Iraqi Army Aviation Command, Iraqi Air Defense Command and the Iraqi Air Force.
- L' adjudant Johann RICART chef de stage CIED contrôlant l'utilisation d'un détecteur de métaux typre DHPM par un stagiaire irakien.


- Du 04 mai au 22 juin 2019, au sein de la deuxième école de l’ICTS (Iraki Counter Terrorism Service), se déroule le stage C-IED (Counter IED Course). Ce dernier est à dominante génie. Les 33 participants seront encadrés par 4 instructeurs irakiens eux-mêmes mentorés par 8 instructeurs Français de la Task Force Narvik issus du 6° RG. Ce stage d’une durée de 8 semaines sera organisé de la manière suivante :
- Les cinq premières semaines (SEARCH COURSE SURVIVABILTY) sont centrées sur l’évolution des sapeurs sous la menace IED et MUNEX où sont mises en pratique les techniques de recherche, de protection et de sauvegarde ainsi que sur la destruction d’un certain type d’IED.
-Les trois dernières semaines (SAPPER COURSE) sont centrées sur la qualification à l’emploi d’explosif dans le cadre de bréchage de bâtiments ou de destruction de munitions et d’IED.


- Lancée le 19 septembre 2014, l'opération Chammal est le nom donné au volet français de l'opération interalliée Inherent Resolve (OIR) rassemblant plus de 60 nations. 
A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, elle vise à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daesh sur leur territoire. 
Le 08 septembre 2015, sur décision du président de la République et face à la menace terroriste pesant sur la France, la zone d'intervention de l'opération Chammal est étendue à la Syrie, afin de pouvoir frapper également les centres depuis lesquels Daesh planifie et organise ses attaques. 
Le 20 novembre 2015, à la suite des attentats perpetrés à Paris, l'adoption par les Nations Unies de la résolution 2249 marque la détermination de la communauté internationale de combattre par tous les moyens la menace terroriste, qu'il s'a
- L' adjudant Johann RICART chef de stage CIED montrant au stagiaire irakien comment régler l'intensité du déctecteur de métaux type DHPM. 


- Du 04 mai au 22 juin 2019, au sein de la deuxième école de l’ICTS (Iraki Counter Terrorism Service), se déroule le stage C-IED (Counter IED Course). Ce dernier est à dominante génie. Les 33 participants seront encadrés par 4 instructeurs irakiens eux-mêmes mentorés par 8 instructeurs Français de la Task Force Narvik issus du 6° RG. Ce stage d’une durée de 8 semaines sera organisé de la manière suivante :
- Les cinq premières semaines (SEARCH COURSE SURVIVABILTY) sont centrées sur l’évolution des sapeurs sous la menace IED et MUNEX où sont mises en pratique les techniques de recherche, de protection et de sauvegarde ainsi que sur la destruction d’un certain type d’IED.
-Les trois dernières semaines (SAPPER COURSE) sont centrées sur la qualification à l’emploi d’explosif dans le cadre de bréchage de bâtiments ou de destruction de munitions et d’IED.


- Lancée le 19 septembre 2014, l'opération Chammal est le nom donné au volet français de l'opération interalliée Inherent Resolve (OIR) rassemblant plus de 60 nations. 
A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, elle vise à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daesh sur leur territoire. 
Le 08 septembre 2015, sur décision du président de la République et face à la menace terroriste pesant sur la France, la zone d'intervention de l'opération Chammal est étendue à la Syrie, afin de pouvoir frapper également les centres depuis lesquels Daesh planifie et organise ses attaques. 
Le 20 novembre 2015, à la suite des attentats perpetrés à Paris, l'adoption par les Nations Unies de la résolution 2249 marque la détermination de la communauté internationale de combattre par tous les moyens la menace terroriste, qu
- L' adjudant Johann RICART chef de stage CIED observant un stagiaire irakien débutant son travail de fouille à la recherche d'indices de présence d' IED. 


- Du 04 mai au 22 juin 2019, au sein de la deuxième école de l’ICTS (Iraki Counter Terrorism Service), se déroule le stage C-IED (Counter IED Course). Ce dernier est à dominante génie. Les 33 participants seront encadrés par 4 instructeurs irakiens eux-mêmes mentorés par 8 instructeurs Français de la Task Force Narvik issus du 6° RG. Ce stage d’une durée de 8 semaines sera organisé de la manière suivante :
- Les cinq premières semaines (SEARCH COURSE SURVIVABILTY) sont centrées sur l’évolution des sapeurs sous la menace IED et MUNEX où sont mises en pratique les techniques de recherche, de protection et de sauvegarde ainsi que sur la destruction d’un certain type d’IED.
-Les trois dernières semaines (SAPPER COURSE) sont centrées sur la qualification à l’emploi d’explosif dans le cadre de bréchage de bâtiments ou de destruction de munitions et d’IED.


- Lancée le 19 septembre 2014, l'opération Chammal est le nom donné au volet français de l'opération interalliée Inherent Resolve (OIR) rassemblant plus de 60 nations. 
A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, elle vise à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daesh sur leur territoire. 
Le 08 septembre 2015, sur décision du président de la République et face à la menace terroriste pesant sur la France, la zone d'intervention de l'opération Chammal est étendue à la Syrie, afin de pouvoir frapper également les centres depuis lesquels Daesh planifie et organise ses attaques. 
Le 20 novembre 2015, à la suite des attentats perpetrés à Paris, l'adoption par les Nations Unies de la résolution 2249 marque la détermination de la communauté internationale de combattre par tous les moyens la menace
- L' adjudant johann RICART chef de stage CIED, le sergent Fabien de HERDT et l'instructeur irakien autour du stagiaire irakien, afin de contrôler et orienter les gestes du stagiare irakien déterrant une mine. 


- Du 04 mai au 22 juin 2019, au sein de la deuxième école de l’ICTS (Iraki Counter Terrorism Service), se déroule le stage C-IED (Counter IED Course). Ce dernier est à dominante génie. Les 33 participants seront encadrés par 4 instructeurs irakiens eux-mêmes mentorés par 8 instructeurs Français de la Task Force Narvik issus du 6° RG. Ce stage d’une durée de 8 semaines sera organisé de la manière suivante :
- Les cinq premières semaines (SEARCH COURSE SURVIVABILTY) sont centrées sur l’évolution des sapeurs sous la menace IED et MUNEX où sont mises en pratique les techniques de recherche, de protection et de sauvegarde ainsi que sur la destruction d’un certain type d’IED.
-Les trois dernières semaines (SAPPER COURSE) sont centrées sur la qualification à l’emploi d’explosif dans le cadre de bréchage de bâtiments ou de destruction de munitions et d’IED.


- Lancée le 19 septembre 2014, l'opération Chammal est le nom donné au volet français de l'opération interalliée Inherent Resolve (OIR) rassemblant plus de 60 nations. 
A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, elle vise à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daesh sur leur territoire. 
Le 08 septembre 2015, sur décision du président de la République et face à la menace terroriste pesant sur la France, la zone d'intervention de l'opération Chammal est étendue à la Syrie, afin de pouvoir frapper également les centres depuis lesquels Daesh planifie et organise ses attaques. 
Le 20 novembre 2015, à la suite des attentats perpetrés à Paris, l'adoption par les Nations Unies de la résolution 2249 marque la détermination de la communauté int
La 2e « Expeditionary, advise,assist and accompany » (EA3)du mandat XIII a eu lieu du 08 au 10 mai 2019 dans un quartier au nord de Bagdad. Il s’agit d’accompagner le 4e Bataillon de la 24e Brigade irakienne lors d’opérations de fouilles et de reconnaissances telles qu’il en mène quotidiennement dans sa zone de responsabilité. Lors de ce déploiement des aides médicales gratuites (AMG) sont proposées à la population irakienne par le service de santé de la TF. La possibilité d’assister aux briefing, aux déploiements ainsi qu’à la totalité du déroulement de l’opération a donné une vision claire aux divers conseillers de la Task Force Monsabert et permet ainsi d’ajuster une programmation de stage adapté au besoin de l’armée irakienne.                                                                                   Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente la participation 
française à l’OIR (opération Inherent Resolve) et mobilise aujourd’hui près de 1 000 
militaires. À la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la 
France présents dans la région, l’opération Chammal repose sur deux piliers 
complémentaires : un pilier « formation» au profit d’unités de sécurité nationale irakiennes et 
un pilier « appui » consistant à soutenir l’action des forces locales engagées au sol contre 
Daech et à frapper les capacités militaires du groupe terroriste.
- L’adjudant Bertrand VIGNAL photographe/cameraman  opération CHAMMAL corrigeant un stagiaire sur les prise de vues réalisées durant l’exercice synthèse..


- Du 30 mars au 8 mai  2019, au sein de la troisième école de l’ICTS (Iraki Counter Terrorism Service), se déroulait le stage ICC (Intelligence Counter Course). Ce dernier est  à dominante renseignement . Les huit  participants seront  encadrés par huit instructeurs Français  de la Task Force Narvik issus du 3°RIMA .  Les stagiaires au nombre de huit sont issus des différents bataillons de forces spéciales Irakiennes. 
Ce stage d’une durée de six semaines sera organisé de la manière suivante : 
- La première semaine est centrée sur l’utilisation des logiciels  informatiques (word, power point), afin d’être en mesure de rédiger des comptes rendus renseignements  de qualités.
-La deuxième semaine sera composée de cours théoriques et pratiques dans le domaine de la photographie. 
-La troisième et quatrième semaine les stagiaires auront des cours théoriques et pratiques sur les techniques de communications conversationnelles, afin de pouvoir mener des entretiens. 
-La cinquième semaine sera accès sur l’Exploitation et l’Étude de Sites Sensibles (EESS) et l’Interrogation Initial de Personnels Capturés. Cette semaine permettra aux stagiaires de relever des preuves sur le terrain et d’interroger les personnes capturées. 
-La dernière semaine sera consacrée à un exercice synthèse et une remise de diplôme. 


- Lancée le 19 septembre 2014, l'opération Chammal est le nom donné au volet français de l'opération interalliée Inherent Resolve (OIR) rassemblant plus de 60 nations. 
A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, elle vise à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daesh sur leur territoire. 
Le 08 septembre 2015, sur décision du président d
Women attached to the 6th Iraqi Division conducted a subject search workshop focusing on the crucial role women of the Iraqi Security Forces had to play.